Connexion revendeur

Vous pouvez accéder au Portail Partenaires via le bouton à droite.

Concept d’entraînement

Le concept d’entraînement unique en son genre du Reform Metron convainc par sa technique de pointe et son alliance intelligente qui garantissent des performances maximales.

Entraînement de conduite électrique

L’entraînement de conduite est réalisé fondamentalement sur une base purement électrique. Quatre moteurs de roue synchronisés (un par roue) assurent la progression du Metron avec efficacité et rentabilité. En mode purement électrique, la puissance est fournie par la batterie avec ses 8,5 kWh d’énergie. Cette capacité offre une autonomie pouvant aller jusqu’à neuf heures. Selon les besoins, l’énergie est récupérée et réinjectée dans le système de batterie lors des descentes ou des freinages.

Entraînement de conduite avec moteur à combustion en marche

Même lorsque le moteur à combustion est en service, l’entraînement de conduite est assuré par voie entièrement électrique. Le générateur InMotion, directement bridé contre le moteur, sert alors de source d’énergie. Les moteurs de roues sont alimentés directement par la tension induite dans le générateur, et les batteries sont rechargées dans le même temps.

Moteurs de roues

Quatre moteurs synchronisés à aimants permanents assurent une traction maximale pour une rentabilité optimale. Avec une puissance de pointe pouvant aller jusqu’à 4,8 kW par moteur, cela représente une puissance globale de 19,2 kW. La vitesse se règle en continu au moyen de la commande à distance entre 0 et 8 km/h. Les moteurs disposent d’une roue libre intégrée, ce qui permet de tirer ou de pousser le Metron en quelques gestes seulement, par exemple à l’aide d’un treuil sur une remorque. Le bruit de fonctionnement des moteurs est réduit à un minimum, ce qui fait que le véhicule peut être utilisé sans hésitation même la nuit ou à proximité d’établissements de repos ou de santé.

Différentiel électronique

La commande du Metron calcule automatiquement l’équilibrage du différentiel. Ce calcul tient compte des rayons de virage, du braquage et de la vitesse. Afin d’empêcher tout patinage des roues sur un sol glissant ou meuble, le patinage est mesuré en continu. Si la surveillance électronique détecte une roue qui patine, la vitesse de rotation de cette dernière est automatiquement réduite et le patinage est ainsi compensé.

Concept 48 V

Le concept global du véhicule repose sur une tension de service de 48 volts. Cela signifie que tous les consommateurs électriques, des relevages à l’éclairage et aux extensions en passant par les servomoteurs, doivent être alimentés en 48 volts, à la seule exception des calculateurs de véhicule et de moteur qui fonctionnent avec les habituels 12 V. Le véhicule intègre un chargeur pour la batterie de la commande à distance.

L’électricité à la place de l’huile

Pour la première fois dans la catégorie des porte-outils, les composants hydrauliques ont été totalement abandonnés. Les relevages aussi bien que la direction sont commandés par des servomoteurs électriques. La surveillance intégrée de l’état de l’électronique permet de piloter les moteurs électriques avec la plus grande précision et de lire leur position actuelle. C’est un avantage crucial en particulier lors des activités délicates et des manœuvres de travail précises. En ce qui concerne le respect de l’environnement, la mise en œuvre de servomoteurs apporte de grands avantages : ainsi par exemple, le risque de rupture d’un flexible hydraulique et de fuite d’huile consécutive est écarté, ce qui garantit un travail sans scrupules (même dans des zones de protection des eaux).

Efficacité de travail maximale

Les machines conventionnelles basées sur une combinaison moteur à combustion/hydraulique atteignent un rendement global de 16,5 – 22 % à peine (moteur à combustion : 30 - 40 % / entraînements hydrauliques : 55 %). En utilisant des servomoteurs électriques à la place de l’hydraulique, le rendement global peut être considérablement amélioré, pour passer de 28 à 37,5 % (moteur à combustion : 30 - 40 % / moteurs électriques : 93,8 %). Grâce à la récupération, le Metron est en mesure d’utiliser l’énergie perdue en descente et lors du freinage pour la réinjecter dans le système de batterie.